Mercedes-AMG propose la déclinaison break de sa berline Classe E avec V8 surpuissant. Cette version sera présentée en première mondiale lors du Salon de l’automobile de Genève en mars 2017.

A l’instar de la berline, le moteur biturbo V8 de 4,0 litres assure, avec sa puissance développant 612 ch et sa transmission intégrale entièrement variable 4MATIC+ Performance AMG, une dynamique de marche incontestée. L’accélération de 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes assoit un nouveau record pour cette classe. Grâce à une coupure des cylindres de série, le moteur est encore plus efficace qu’avant.

A l’instar de la berline, les breaks E 63 4MATIC et E 63 S 4MATIC+ offrent également une technique de propulsion innovante et une puissance maximale, combinées à un design original, un équipement exclusif et les dernières fonctions d’info-divertissement pour couvrir l’ensemble des applications multimédia connectées.

Le temps de réponse du nouveau break n’a rien à envier à son prédécesseur : la boîte de vitesses sport à 9 rapports SPEEDSHIFT MCT (Multi Clutch Technology, technologie multi-embrayage) AMG est combinée à un embrayage de démarrage humide. Un autre point fort est la toute nouvelle transmission intégrale 4MATIC+ Performance AMG. Elle allie les avantages de différents concepts de transmission. La répartition du couple entièrement variable entre l’essieu avant et l’essieu arrière une première garantit une motricité optimale quel que soit l’état de la chaussée.

Le moteur V8 biturbo de 4,0 litres à turbocompresseurs Twin Scroll : de nouveaux sommets de puissance

Déjà utilisé par ailleurs, le moteur V8 biturbo de 4,0 litres signé AMG et monté sur le break E 63 S 4MATIC+ atteint de nouveaux sommets de puissance avec pas moins de 612 ch. Le couple maximal de 850 Nm représente également un record. Disponible sur une large plage de régime allant de 2 500 à 4 500 tr/min, il donne le sentiment de disposer de reprises hors normes, quelle que soit la position de la pédale d’accélérateur. Le break E 63 4MATIC+ dispose d’une puissance de 571 ch et d’un couple de 750 Nm. Le 100 km/h départ arrêté est abattu par la variante S en 3,5 secondes (E 63 4MATIC+ : 3,6 secondes).

Grâce à la coupure des cylindres AMG de série et à d’autres mesures, le nouveau break Performance est particulièrement efficace : sa consommation de carburant de 9,1 litres et ses émissions de CO2 de 206 grammes par kilomètre (combinés) établissent, pour les deux versions de moteur, un nouveau record face à la concurrence. Afin d’améliorer encore davantage la puissance et le temps de réponse du moteur AMG V8 4,0 litres, deux turbocompresseurs Twin Scroll ont été montés. Ils réduisent la contre-pression des gaz d’échappement et optimisent le balayage des gaz. Résultat : plus de puissance, un temps de réponse très rapide et un couple plus élevé même à faible régime.

La transmission intégrale variable 4MATIC+ Performance AMG

Les deux variantes du break sont équipées de série de la transmission intégrale innovante 4MATIC+ Performance AMG. Ce nouveau système intelligent allie les avantages de différents concepts de transmission : la répartition du couple entièrement variable entre l’essieu avant et l’essieu arrière – une première – garantit une motricité optimale quel que soit le terrain. Le conducteur peut compter sur une grande sécurité de marche.

Un coupleur électromécanique associe l’essieu arrière moteur à l’essieu avant de manière variable. La répartition optimale du couple est calculée en permanence. Ainsi, le break Performance peut passer graduellement d’une transmission intégrale axée sur la motricité à une pure propulsion arrière. La transmission intégrale améliore non seulement l’adhérence et la dynamique transversale, mais également la dynamique longitudinale du véhicule, pour des accélérations encore plus franches.

Temps de passage brefs, efficacité énergétique élevée : avec la boîte à 9 rapports SPEEDSHIFT MCT AMG
La boîte à 9 rapports SPEEDSHIFT MCT AMG est spécialement adaptée aux exigences des deux modèles. Les parties matérielle et logicielle ont fait l’objet de nouveaux développements. Le logiciel exclusif offre des temps de passage extrêmement courts et des rétrogradages multiples particulièrement rapides, tandis que la fonction de double débrayage procure des sensations fortes lors des changements de vitesse. Un embrayage de démarrage humide remplace le convertisseur de couple. Il réduit le poids et optimise le temps de réponse, notamment au sprint et lors des alternances de charge.

Le différentiel autobloquant sur l’essieu arrière : une motricité optimale

Afin d’améliorer la motricité et les propriétés dynamiques des véhicules, les ingénieurs les ont dotés d’un différentiel autobloquant mécanique (break E 63 4MATIC+), voire à régulation électronique (variante S), sur l’essieu arrière. Dans les deux cas, le dispositif permet de réduire le patinage au niveau de la roue située à l’intérieur du virage, sans régulation du système de freinage. Le conducteur peut relancer la voiture plus rapidement en sortie de virage. Le différentiel autobloquant contribue en outre à stabiliser le véhicule lors des manœuvres de freinage amorcées à une vitesse importante et améliore également la motricité au démarrage.
Le principal avantage du différentiel autobloquant arrière à pilotage électronique réside dans une régulation encore plus fine et proactive : il permet de repousser les limites du véhicule en termes de motricité et d’améliorer encore le comportement routier en situation extrême. L’ESP® à 3 niveaux, avec fonctions « ESP ON », « SPORT Handling Mode » et « ESP OFF », est en parfaite symbiose avec le différentiel autobloquant sur l’essieu arrière et la transmission intégrale et adapté de manière optimale au dynamisme exceptionnel du véhicule.

D’après communiqué.