Les bougies d’allumage font partie des organes vitaux d’un moteur à essence. En effet, elle assure l’étape « explosion » dans un cycle moteur à deux ou à quatre temps, ce qui permet à un groupe motopropulseur d’assurer normalement sa fonction. Il s’agit d’un petit dispositif électrique qui, via une étincelle, assure l’explosion du mélange d’air et d’essence dans une chambre de combustion.

Symptômes de fatigue ?

Les symptômes de la fatigue d’une ou plusieurs bougies d’allumage sont généralement liés aux performances du moteur lorsqu’il est sollicité. En fait, on pourrait observer des ratures et des fumées à l’accélération, un ralenti instable et une consommation excessive. Par exemple, quand un moteur à quatre cylindres souffre d’une bougie d’allumage en fin de vie, on remarque une vibration excessive, on dit qu’il fonctionne sur « 3 pattes ».

Ce que Motors.tnpréconise :

Motors.tn préconise le contrôle des bougies 10% avant le kilométrage que conseille le constructeur. Si vous avez un véhicule qui suggère un contrôle de l’allumage chaque 30000 kilomètres parcourus,  on vous conseille de jeter un œil sur les bougies à partir de 27000 km afin d’observer une usure prématurée, spécialement constatée sur des moteurs anciens dont une projection d’huile dans la chambre de combustion pourrait encrasser l’électrode de la bougie et ainsi provoquer des défaillances. La pointe d’une électrode pourrait aussi rompre, et lors d’un mélange riche en carburant, la bougie pourrait être noyée dans de la suie, et elle ne pourrait plus assurer son rôle. Finalement, il est recommandé de changer toutes les bougies à la fois pour assurer une symétrie à l’allumage.