La crémaillère de direction est le système mécanique qui assure à l’automobiliste la rotation des roues de son véhicule vers la direction qu’il voudrait prendre.

En effet, le prolongement du mouvement donné au volant par la colonne de direction permet via un système de pignon le déplacement latéral de la tige de la crémaillère vers la droite ou la gauche. Cette tige est liée par ses extrémités aux roues à travers ce que l’on appelle les biellettes de direction. Finalement, on dit qu’un véhicule possède un système de direction assistée quand l’entrainement de la crémaillère ne se fait pas uniquement par la force de rotation du volant, mais dispose d’une assistance qui pourrait être hydraulique ou électrique.

 Symptômes de fatigue ?

Quand on remarque un jeu même infime dans le volant, la crémaillère de direction doit être inspectée au plus vite. Une résistance anormale ou une lourdeur est aussi un symptôme de fatigue de cette pièce. Le système d’assistance peut à son tour lâcher au bout d’une certaine période d’utilisation. Il ne faut pas hésiter à déceler chaque bruit qui peut provenir de la direction et de ne pas prendre à la légère les messages de l’ordinateur de bord tels que le témoin « défaut direction assistée » (Volant oranger et un point d’exclamation à droite « ! » ) cela pourrait s’avérer fatal pour le véhicule voire dangereux pour les usagers.

Ce que Motors.tn préconise :

Motors.tn préconise une inspection de la crémaillère toutes les 100 milles KM en moyenne mais cela reste une moyenne qui dépend non seulement des marques mais aussi de l’utilisation du véhicule. On conseille aussi d’éviter de garer sa voiture avec les roues braquées ainsi qu’éviter les terrains accidentés car cela pourrait causer une usure prématurée de la crémaillère de direction.