Assurance Auto : comprendre les différentes garanties

L’assurance du véhicule est obligatoire en Tunisie. Il est important de comprendre les différents types d’assurance avant de signer son contrat. Chaque type présente des niveaux de garanties très différents les uns des autres.

La Responsabilité civile :

Le minimum assuré est ce que l’on appelle la responsabilité civile ou plus communément appelée l’assurance « au tiers ». Elle couvre les dégâts causés sur les autres véhicules ainsi que les coups et blessures sur les personnes survenues lors de l’incident. Ce type d’assurance ne couvre pas les dommages du véhicule assuré ni de son conducteur.

L’assistance, le bris de glace :

L’assuré pourrait en plus ajouter plus de garantie à son contrat comme « l’assistance » qui pourrait assurer son remorquage en cas de panne ou d’accident, ou le « bris de glace » qui prend en charge les réparations des parties vitrées du véhicules (lunette arrière, pare-brise…).

Dommage et Collision :

Quant à la garantie « Dommage et Collision », elle permet l’extension de la garantie pour un impact entre deux véhicules assurés, même dans le cas où le conducteur est totalement responsable de l’accident. Ce type d’assurance couvre les dommages du véhicule assuré et de son conducteur.

L’assurance tout risque :

En définitive, l’assuré pourrait souscrire à une assurance appelée « tous risques » qui englobe toutes les garanties que l’on vient de citer, mais aussi en comporte d’autres. Le véhicule est alors assuré même s’il n’y a pas de responsable identifié (Pour des actes de destruction par vandalisme, manifestation) ou dans le cas d’un accident contre un mur par exemple.

Plafond et Franchise :

Le contrat d’assurance constitue certes un bon renfort financier lors des sinistres, il n’en demeure pas moins que l’assuré soit délimité dans son indemnisation par les notions de « Plafond » et de « Franchise ».

Le plafond est la barrière maximale que la compagnie d’assurance s’engage à rembourser, une somme illimitée n’étant pas envisageable. Cette limite est définie selon plusieurs variables tels que le montant maximal, la valeur du véhicule, l’âge du véhicule ainsi que plusieurs autres paramètres.

De plus, le remboursement de l’assurance n’est pas intégral lors d’un incident, mais se calcule selon la franchise, qui représente une partie du coût de l’incident que seul l’assuré doit s’en charger.

En définitive, sur des dégâts qui coûteraient 10 000 TND, si l’assuré possède un contrat d’assurance avec une franchise de 4000 TND, il devrait payer à ses frais 4000 TND de réparation, l’assurance se charge du restant due, soit 6000 TND. Cette franchise est négociable en fonction de la cotisation, forcément, plus la prime est élevée moins il y’a de franchise et inversement.

Que faire en cas d’accident :

Ce que l’on préconise à nos automobilistes en cas d’incident est surtout de rester calme et d’essayer au maximum de régler la situation d’une façon amiable. Vous devriez constamment avoir un constat amiable dans votre véhicule que vous remplissez avec le reste des conducteurs impliqués dans l’accrochage.

Après avoir complété cette procédure, vous devez envoyer le constat rempli en bonne et due forme à votre assureur dans la semaine qui suit votre sinistre pour qu’il puisse vous dépêcher un expert qui sera en mesure d’évaluer la totalité des dégâts et par la suite vous dresser un bilan selon les garanties qui figurent dans votre contrat.